Théâtre à Paris : Le siècle sera féminin ou ne sera pas.

Publié le par littlefrog

 

Présentation :


Durée de la pièce : 1 H 30.


Une comédie de Dominique COUBES et Nathalie VIERNE.

Mise en scène par Dominique COUBES et Nathalie VIERNE avec Philippe LELLOUCHE, Charlotte VALANDREY, Vincent MOSCATO, Isabelle FERRON, DOC GYNECO, Lucie LAURIER, MAXIME, Lucie JEANNE, Ingrid MARESKI, Colette TEISSEDRE, Fabienne BARBIER, Sylvain CLAMA et Solal FORTE ou Fabian WOLFROM.

 


Nous sommes en pleines Elections Présidentielles...l'action de cette comédie se situe de nos jours dans un immeuble Parisien où cohabitent joyeusement treize personnages d'horizons différents : un couple de riches bobos, un couple d'ouvriers et leur enfant, un couple de cadres, un homme au foyer, une dentiste, une jeune artiste au chômage et une vieille retraitée indigne. A la veille du premier jour des Elections Présidentielles, tout ce beau monde débat... Un événement inattendu va non seulement anéantir l'éternel clivage gauche-droite, mais aussi les relations entre les hommes et les femmes de l'immeuble... l'entre-deux tour devient une parenthèse cocasse où intimité et choix politique se mêlent et se heurtent dans une guerre des sexes sans merci !

 

 

 

Avis :

 

Voilà donc la pièce surprise que Bruno m’a emmené voir. Honnêtement quand je me suis rendue compte que Doc Gynéco allait être sur scène, je me suis dit « Oula ». Il s’avère qu’il n’est pas tout seul (et heureusement je dirais), il est accompagné d’une ribambelle d’acteurs… un peu trop peut-être même.

La pièce en elle-même est distrayante et truffée de répliques amusantes (bien que parfois un peu trop vulgaires selon moi, et non représentatives du vrai papotage féminin). Cependant, ce vendredi soir, les acteurs n’étaient peut-être pas au top de leur forme. J’ignore si cette pièce est jouée depuis quelques temps ou bien si elle débute, mais il y a eu de nombreux bafouillages et cafouillages qui à force, m’ont légèrement irritée. Si on ajoute à cela les légers fou-rires qui ont pu les prendre, et le fait qu’il fallait tendre l’oreille pour en entendre certains alors que nous n’étions qu’au 6ème rang (et je pense surtout à monsieur Doc Gynéco), cela fait un peu beaucoup. De plus, les dialogues s’enchainent un peu parfois rapidement et deviennent ainsi parfois difficiles à saisir dans leur ensemble.

Cependant, je suis un peu difficile, car à me lire, on peut croire que je n’ai pas apprécié et que c’était détestable alors que j’ai au contraire passé un bon moment. Maxime et Mouskato étaient particulièrement amusants (et eux, on les entendait bien !) et l’idée même de la pièce est assez rocambolesque (bien que pas très original).

Les personnages sont tous assez caricaturaux, mais en comédie, ce n’est pas vraiment dérangeant.

La mise en scène enfin, est très appréciable. Sur l’avant scène se situe l’appartement principal de l’immeuble, et en auteur sur l’arrière, trois petits espaces reconstituent 3 autres appartements, ce qui permet donc d’avoir des scènes parallèles assez drôles, et d’avoir la majorité des acteurs assez présents sur scène.

J’ajouterai qu’à la fin de la pièce, j’ai bien apprécié le fait de boire une coupe de champagne en compagnie de Doc Gynéco…

Publié dans Théâtre

Commenter cet article

lck 03/06/2009 17:34

Si si, on peut dire qu'on a bu du champagne avec Doc Gynéco!
La pièce était bien mais pas trop.
J'ai préféré aller voir Baby Doll

Marie 14/05/2009 00:23

Quoiiii t'as bu du champagne avec Doc Gynéco?! Bon, je dois avouer que je ne supporte pas ce mec. Mais j'ai calé sur l'affiche et sur le titre, et après tout, pourquoi pas, d'autant plus que le Doc n'est pas le seul sur scène! =)

littlefrog 14/05/2009 00:36


J'ai pas vraiment bu du champagne avec Doc Gynéco... je me fais mousser en fait ! lol ! Disons que nous buvions une coupe de champagne (surprise de mon chéri) au bar du théâtre, nous étions seuls
quand il est arrivé avec ses potes et à pris une bierre. Il nous a regardé plusieurs fois (je vais être parano, mais je crois qu'il m'a reconnu, car j'ai eu le sentiment qu'il m'avait regardé dans
les yeux lorsqu'il a salué à la fin de la pièce), et ça s'est arrêté là parce que franchement, je n'avais pas l'intention de faire la groupie !