Le facteur sonne toujours deux fois – James M. Cain

Publié le par littlefrog

 

 MCainlefacteursonnetoujoursdeuxfois

 

 

 

« Chômeur à vingt-quatre ans, Frank Chambers arpente les routes, une petite valise à la main, à la recherche d'un emploi. Il s'arrête à une station-service restaurant. Le patron, Nick Papadakis, qui exploite l'établissement avec son épouse Cora, lui propose un travail. Après avoir aperçu la jeune femme, Frank accepte de rester et devient rapidement son amant. Ensemble, ils décident de tuer Nick. »

 

 

J’avais souvent entendu parler du film, sans l’avoir jamais vu. Puis, il y a quelques temps, j’ai encore une fois parcouru mon livre « Les 1001 livres qu’il faut avoir lu dans sa vie », et je suis tombée sur le roman. Je ne vais pas vous le cacher, ce qui a fini de me convaincre de le lire, c’est le fait qu’il soit court, or, ces derniers temps, je n’ai pas beaucoup le temps de lire, donc je me dirige plus vers des romans courts.

 

Concrètement, pour ce qui est de ma lecture, je n’ai pas grand-chose à vous dire. J’ai aimé, mais je n’en garderai pas un souvenir impérissable, et j’ai du mal à comprendre que ce roman figure parmi les « 1001 livres qu’il faut avoir lu dans sa vie ». L’histoire est intéressante, mais elle n’est pas très originale. Cependant, le roman est paru en 1934, alors peut-être qu’à l’époque c’était plus original. Les personnages ne sont pas très attachants, mais sont très bien dépeint psychologiquement alors qu’il n’y a presque pas de descriptions.

D’ailleurs, les dialogues sont un petit peu trop présents à mon goût, et manquent parfois de références, ce qui fait que souvent, je ne savais plus qui disait quoi.

 

Un court roman vite lu donc, que j’ai modérément apprécié.

 

 

Au niveau des challenges 

challenge100anslittératureaméricaine

Publié dans littérature

Commenter cet article