Nine de Rob Marshall

Publié le par littlefrog

nine.jpg

 

 

Synopsis :

Guido Contini est le plus grand réalisateur de son époque. Vénéré par les critiques et adulé par le public, il n'a qu'un seul point faible : les jolies femmes !

Tiraillé entre sa sublime épouse et sa sulfureuse maitresse, harcelé par une séduisante journaliste, subjugué par la star de son prochain film, Guido ne sait plus où donner de la tête. Soutenu par sa confidente et sa mère, parviendra-t-il à résister à toutes ces tentations ?

 

Mon Avis :

Quand je me suis rendue compte par hasard que Nine passait à 20h alors qu’il n’était normalement plus à l’affiche (15 jours seulement après sa sortie...), j’ai attrapé Bruno et j’ai foncé.

Et nous n’avons pas été déçus ! Ce film est génialissime, époustouflant, magique et j’en passe. Je ne comprends pas pourquoi il est tellement boudé par la presse et les spectateurs !

J’ai tout aimé dans ce film : le scénario qui retrace (entre autres) les affres d’un scénariste face à l’angoisse de la page blanche (il faut dire que j’ai fait un dossier, fut une époque, sur ce thème), les costumes, l’ambiance italienne, et surtout, surtout, les actrices et les scènes de cabaret !!! Magique je vous dit !! J’ai adoré le passage de Fergie (méconnaissable néanmoins, mon chéri qui est un fan inconditionnel en été tout bouleversé !) qui es magnifique, et je rêve désormais d’apprendre la chorégraphie de Kate Hudson ! Et en ce qui concerne Pénélope, aïe aïe aïe les filles, n’emmenez pas vos copains, le mien se remet tout juste de son intervention. Ce n’est pas possible d’être aussi caliente !

Et à propos de notre Marion Cotillard nationale... Eh bien à côté de Penelope et de Kidman, je l’ai trouvé assez fade, hormis dans son deuxième passage cabaret.

Les filles sont réellement magnifiques, les danses et les musiques fantastiques, j’ai vraiment adoré ! Le seul bémol, c’est l’affreuse traduction en sous titre des chansons, mais je suis peut être tatillon à ce propos.

Publié dans cinéma

Commenter cet article