Shutter Island de Martin Scorsese

Publié le par littlefrog

shutterisland.jpg

 

 

Synopsis d’Allociné :

En 1954, le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule sont envoyés enquêter sur l'île de Shutter Island, dans un hôpital psychiatrique où sont internés de dangereux criminels. L'une des patientes, Rachel Solando, a inexplicablement disparu. Comment la meurtrière a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée de l'extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre cohérente d'une malade, ou cryptogramme ?

 

Mon Avis :

Aïe Aïe Aïe, j’attendais ce film depuis au moins cinq mois. Les films de DiCaprio, je n’en rate pas un seul, non seulement parce que je suis inconditionnellement amoureuse de lui depuis l’âge de 12 ans (j’avoue), mais parce que depuis quelques années, il fait de très très bons films qui font me ravissent à chaque fois.

Alors quand j’ai vue la bande annonce de ce film il y a quelques mois, j’ai salivé.

Et il y a à peine quelques heures, j’ai déchanté.

Il faut savoir qu’il y a certaines choses qui me déplaisent totalement dans les films, et qu’en l’occurrence, j’ai été gâté.

On dira ce qu’on voudra, mais les enfants morts qui ne sont pas vraiment morts, etc.,  je ne peux pas, et je n’ai pas été capable d’occulter cela du film et de profiter du reste. Cela me met vraiment mal à l’aise et me fous vraiment la trouille (alors que je ne suis pas pourtant le genre de fille à avoir peur devant un film).

Ensuite, j’ai été choqué (oui, carrément) par des éléments qui, vraiment, ne sont pas digne d’un Scorsese (ni de personne d'autres d'ailleurs). Mince, mais qu’est-ce que c’est que cette image de synthèse minable au début du film, lorsqu’ils sont sur le bateau ?? Et ensuite, les petites scènes de frousses basiques que l’on retrouve dans tous les films d’horreur, genre le mec qui surgit soudainement alors que Léo va passer à travers la porte. Pff...

Mais j’ai quand même apprécié une partie du film : la fin, je dirais à peu près la dernière demi-heure. Ok, cette fin est assez prévisible, mais elle est bien menée. Je ne peux pas trop en dire pour ne pas trop spoiler, mais l’un des derniers dialogues est remarquable.

Eh bien sûr, Léo est grand, comme toujours. Je sais que je ne suis pas une fille très partiale, mais pour moi il s’agit réellement du meilleur acteur du moment, et ce depuis plusieurs années. Mais pitié Léo, ne m’oblige plus jamais à voir ce genre de film, merci d’avance.  

Publié dans cinéma

Commenter cet article